Décentralisation et optimisation de l’offre à bas seuil pour toxicomanes en Ville de Luxembourg

Publié le

Point à l’ordre du jour du conseil communal du 1 mars 2021 + Motion

Madame la Bourgmestre,

La situation insoutenable aux abords du centre de consommation de drogues Abrigado à Bonnevoie nous montre quotidiennement à quel point nous sommes en manque d’offre adéquate à bas seuil pour toxicomanes.

Dans leur réponse à ma question élargie dans la Chambre des députés le 29 janvier dernier, Madame la Ministre de la Santé a souligné sa volonté de décentraliser et adapter l’offre de structures d’accueil pour toxicomanes dans la Ville de Luxembourg afin d’améliorer la situation des toxicomanes et des habitants du voisinage.

Madame Lenert a précisé avoir envoyé en date du 3 février 2020 un courrier à la Ville de Luxembourg avec des pistes concrètes pour adapter et optimiser l’offre. Ce courrier est resté sans réponses jusqu’à présent*.

En application à la loi communale et au règlement d'ordre intérieur du Conseil communal, je vous prie de bien vouloir mettre le point suivant à l’ordre du jour de la séance du Conseil communal du 1 mars 2021:

Décentralisation et optimisation de l’offre à bas seuil
pour toxicomanes en Ville de Luxembourg 

Veuillez trouver une motion concernant le sujet en annexe.

Je vous prie d'agréer, Madame la Bourgmestre, l'expression de mes salutations distinguées.

François BENOY
Conseiller communal déi gréng Stad

* https://www.wort.lu/fr/luxembourg/les-toxicos-en-manque-de-lieux-601c0c6...


Motion

Décentralisation et optimisation de l’offre à bas seuil
pour toxicomanes en Ville de Luxembourg 

Le Conseil communal de la Ville de Luxembourg,

Considérant ;

  • la situation insoutenable aux abords du centre de consommation de drogues Abrigado et aux quartiers avoisinants de Bonnevoie et de la Gare ;
  • le manque d’offre adéquate à bas seuil pour toxicomanes ;
  • la volonté du gouvernement de décentraliser et d’adapter l’offre pour toxicomanes dans la Ville de Luxembourg afin d’améliorer la situation des toxicomanes et des habitants du voisinage ;

invite le Collège échevinal de la Ville de Luxembourg,

  • à mettre à disposition du conseil communal le courrier du Ministère de la Santé envoyé en date du 3 février 2020 à la Ville de Luxembourg avec des pistes pour adapter et optimiser l’offre ;
  • à convoquer dans les meilleurs délais une commission consultative de l’action sociale pour discuter de ces propositions et des mesures du Plan d’action national drogues 2020-2024 en vue d’une amélioration de la situation dans la Ville de Luxembourg ;
  • à optimiser, développer, adapter et décentraliser, avec le gouvernement et dans les meilleurs délais, l’offre pour toxicomanes sur le territoire de la Ville de Luxembourg.

 

François Benoy
Conseiller communal

déi gréng Stad Lëtzebuerg
Conseil communal du 1 mars 2021