Luxembourg Ville: neutralité climatique - Façonner dès maintenant la ville de demain

Publié le

déi gréng Stad Lëtzebuerg présentent des propositions dans 5 domaines sur la manière dont la Ville de Luxembourg peut devenir neutre sur le plan climatique dans les 10 à 20 ans à venir. 

La décennie à venir sera cruciale. La COP26, qui se déroule actuellement à Glasgow, est un moment décisif pour agir de façon globale en faveur du climat durant la décennie à venir. Nous devrons tous agir de manière coordonnée pour atteindre la neutralité climatique et les objectifs de 1,5°C de l'accord de Paris. Une grande partie des émissions nuisibles au climat est émise dans les villes. Dès lors, il y a lieu d’agir dans les villes. Ainsi, Oslo s'est fixé comme objectif d'atteindre la neutralité climatique en 2030; Helsinki, Heidelberg... en 2035. La ville de Luxembourg doit suivre ces exemples avec le courage politique qui en découle.

Au Luxembourg, les émissions de CO2 doivent être réduites d'au moins 55 % d'ici 2030. Malheureusement, la Ville de Luxembourg se contente de garder l’objectif de réduire les émissions de 40% et ce, seulement d'ici 2030. La certification médiocre du Pacte climatique de la Ville de Luxembourg (68%) montre que le conseil échevinal DP-CSV ne considère pas la protection du climat comme une priorité. En comparaison, Esch/Alzette (75,5%), Schifflange ou Beckerich (84,6%) ont atteint un niveau supérieur (niveau or). En tant que ville ayant le plus grand nombre d’habitants et en tant que centre économique de la Grande Région, la Ville de Luxembourg doit enfin renforcer son engagement par rapport à l'accord de Paris sur le climat, décider d’une échéance pour atteindre la neutralité climatique et présenter des plans concrets pour y parvenir (notamment grâce à l’aide des pactes : climat 2.0, nature, logement 2.0).

La Ville de Luxembourg doit devenir une des pionnières en ce qui concerne la lutte contre le changement climatique. Pour y arriver, déi gréng Stad Lëtzebuerg appellent à de plus grands efforts dans la lutte contre le changement climatique lors d'une conférence de presse le 5 novembre 2021. Au lieu de gérer le statu quo, déi gréng Stad Lëtzebuerg présentent des propositions dans 5 domaines sur la manière dont la Ville de Luxembourg peut devenir neutre sur le plan climatique dans les 10 à 20 ans à venir. 

 

1. Construire en respectant le climat: Plus de vert au milieu urbain

La ville du futur est une ville qui vit, qui est naturellement aérée par les arbres, où la nature protège des inondations et où l'on produit suffisamment d'énergie. Une ville « actrice de l'avenir », où les gens sont au centre. Pour y arriver, l'urbanisme doit enfin être pensé et réalisé de manière prospective. Voilà pourquoi nous revendiquons que:

  • Le plan d'aménagement général (PAG) et le règlement sur les bâtisses soient également révisés en profondeur afin de relever les défis inhérents au changement climatique et que les adaptations qui s‘imposent puissent être effectuées. Au lieu des jardins de gravier et l’imperméabilisation des sols, nous avons besoin de verdure et de perméabilité à l'eau.  
  • Une stratégie d'adaptation au climat de la ville de Luxembourg soit instauré pour que les conséquences du changement climatique soient ressenties le moins possible par ses habitant*es. Cela inclut des mesures de verdissement de l'espace urbain, des toitures et des façades afin d'être mieux préparé aux chaleurs extrêmes, aux sécheresses, mais aussi aux pluies torrentielles. Une révision de la gestion des eaux usées (utilisation des eaux de pluie, système de séparation, ...) est également indiquée. 

 

2. Mobilité: plus de qualité de vie grâce à un réseau cyclable cohérant

Afin de réduire l'utilisation des transports à forte production de gaz à effet de serre, l'espace urbain doit être planifié différemment. D'importantes réductions d'émissions peuvent être obtenues en augmentant la marche à pied, le vélo et les transports publics. Les effets secondaires positifs de ces mesures sont la réduction de la pollution atmosphérique, des embouteillages et des accidents, ainsi que l'amélioration de la santé des citoyens*nnes grâce à une mobilité active et à un air plus pur. C'est pourquoi nous exigeons:

  • D’étendre les zones piétonnes, cyclables et les espaces partagés dans le centre-ville, dans les centres des quartiers et surtout devant les écoles.
  • D’établir un Stater Vëlosreseau sûr; relier les principaux itinéraires cyclables, relier les quartiers à ces itinéraires et mettre l'accent de manière cohérente sur la mobilité douce dans tous les quartiers.
  • D’élargir le réseau de tramway et donner la priorité au transport par bus par rapport au transport individuel motorisé.
  • De développer le covoiturage et les stations supplémentaires du système de location vélo, y compris l'offre de location de cargobikes.
  • De revoir le système de stationnement, y compris le stationnement résidentiel dans les quartiers, avec comme objectif la réduction de la circulation automobile.
  • D’augmenter le nombre de stations de recharge électrique publiques.

 

3. Efficacité énergétique et énergies renouvelables: une installation solaire sur chaque toit!

La Ville de Luxembourg est loin d’exploiter son potentiel en matière d'énergies renouvelables et d'efficacité énergétique, comme le montre l'exemple de l'énergie solaire : La Ville de Luxembourg ne dispose actuellement que d'environ 221 kWc de capacité photovoltaïque installée sur ses bâtiments. D'après nos calculs, le potentiel total est d'environ 10.000 kWc. Actuellement, la ville n'utilise donc que 2 % de ce potentiel total. En utilisant systématiquement ce potentiel, 2.250 ménages (9.000 personnes) pourraient être alimentés en électricité verte. Sans oublier le potentiel que représente les nombreux toits privés.

La rénovation énergétique des 800 bâtiments de la ville et l’électrification des véhicules n’avance que très lentement. Il n'existe pas non plus de stratégie pour réduire progressivement le chauffage à gaz, nocif pour le climat. C'est pourquoi nous exigeons :

  • Des panneaux solaires sur chaque nouveau toit à fort potentiel, ainsi que la mise en place de panneaux solaires sur tous les toits des bâtiments appartenant à la Ville de Luxembourg.
  • Un calendrier concret dans lequel la rénovation énergétique des bâtiments de la Ville de Luxembourgest effectuée.
  • Un agenda visant l’abondon de l’utlisation du gaz naturel, principale source d’énergie pour chauffer dans la Ville de Luxembourg.
  • Un soutien financier de la Ville de Luxembourg (en plus du soutien gouvernemental) pour les installations solaires privées et les chauffages sans émission.

 

4. Economie circulaire: une ville collaborative et zéro déchets

A Luxembourg-Ville, on produit une quantité disproportionnée de déchets et on gaspille ainsi des ressources considérables. C'est pourquoi nous exigeons :

  • A côté des centres de ressources dans les quartiers résidentiels des ateliers de réparation devront être créés dans lesquels les gens pourront effectuer des travaux de bricolage ainsi que partager des outils; des espaces de co-working pour des start-ups; des „pop-up stores“ pour des magasins de seconde main.
  • Des produits régionaux et issus de l’agriculture biologique dans les cantines de la ville ainsi qu’une offre conséquente de repas végétariens et vegan.
  • Une réforme des taxes sur les déchets, taxes qui devraient être calculées en fonction des vidanges ou du poids; de cette manière les citoyen*nes sont récompensés s’ils réduisent leurs déchets.
  • Une stratégie zéro déchets pour Luxembourg-Ville afin d’éviter les déchets à tous les niveaux, ainsi que la mise à disposition de matériaux réutilisables pour soutenir les green events.

 

5. Une participation engagée des citoyens*nnes

Une ville neutre sur le plan climatique ne peut qu’être créée par tous*tes. Les mesures doivent être élaborées et mises en œuvre avec l’aide des citoyens*nnes, les associations et tous les groupes concernés. Nous exigeons : 

  • Une large participation citoyenne afin que tous les acteurs*trices concernés*nées puissent participer à la mise en œuvre des mesures de protection du climat et en assumer leur part de responsabilité ; les mesures concrètes de protection du climat dans la Ville de Luxembourg doivent être élaborées en dialogue avec le public, les experts*tes, l'administration et les responsables politiques.
  • Un point de contact spécialement créé, doté de compétences transversales, où les citoyens*nnes peuvent s'informer et contribuer à tous les sujets liés au climat.

 

Neutralité climatique : Façonner aujourd’hui la ville de demain 

Les villes sont l'élément central de l'écosystème mondial. Si nous voulons lutter contre la crise climatique, les centres urbains doivent se réinventer. Les villes ont la possibilité et la responsabilité de réduire massivement leurs émissions grâce à toutes les mesures qui sont déjà techniquement réalisables aujourd'hui.

Au lieu de faire du sur-place, la Ville de Luxembourg doit se fixer l’objectif d‘atteindre la neutralité climatique dans les 10 à 20 ans à venir et se donner les moyens nécessaires ensemble avec l’aide les citoyens*nnes, entreprises et l’administration. 

déi gréng Stad Lëtzebuerg ont soumis une motion pour déclarer une urgence climatique le 13 décembre 2019, sur la base du document de l’Alliance pour le climat. Bien que la ville y est membre, la motion a seulement été renvoyée à la Commission de l'environnement sans y avoir été discutée jusqu’à ce jour.  

Si nous voulons stopper la crise climatique mondiale, nous devons agir localement et le faire dès maintenant!