Motion pour une interdiction de l'aménagement de jardinets à gravier dans la Ville de Luxembourg

Publié le

Dans un souci de promouvoir la biodiversité et de lutter contre le changement climatique, le l’accroissement de jardinets à gravier (« Schottergaart ») est inquiétant. Raison pour laquelle déi gréng ont introduit une motion pour l'interdiction de jardins à gravier dans la Ville de Luxembourg.

Madame la Bourgmestre,

Dans un souci de promouvoir la biodiversité et de lutter contre le changement climatique, le l’accroissement de jardinets à gravier (« Schottergaart ») est inquiétant.

De plus en plus de communes interdisent la mise en place de tels jardinets en gravier. Ceci permet de promouvoir l’aménagement d’espaces verts qui favorisent la biodiversité, réduisent le réchauffement climatique, autorisent l’évacuation de l’eau, fixent les microparticules polluantes.

En application de la loi communale et du règlement d’ordre intérieur du Conseil communal, je vous prie de bien vouloir mettre le point suivant à l’ordre du jour de la prochaine séance du Conseil communal:

INTERDICTION DE L’AMENAGEMENT DE JARDINETS A GRAVIER

Une motion concernant le sujet se trouve en annexe.

Je vous prie d’agréer, Madame la Bourgmestre, l’expression de mes sentiments distingués.

Claudie REYLAND
Conseillère communale déi gréng


MOTION

INTERDICTION DE L’AMENAGEMENT DE JARINETS A GRAVIER

Le Conseil communal de la Ville de Luxembourg;

Constatant qu’il existe de plus en plus de jardinets à gravier dans la Ville de Luxembourg;

Considérant la volonté:

  • de favoriser la biodiversité,
  • de lutter contre le réchauffement climatique,
  • de favoriser une évacuation naturelle de l’eau,
  • de promouvoir le développement d’espaces verts,
  • de promouvoir l’adaptation climatique;

invite le Collège échevinal:

  • d’interdire l’aménagement de jardinets à gravier et ceci moyennant les différents moyens pour réglementer la végétalisation aux abords de bâtiments et d’espaces libres privés dans des prescriptions;
  • de modifier par conséquent les règlementations y relatives (tels que PAP QE, PAP NQ, règlement des bâtisses…) et de les présenter dans les meilleurs délais au conseil communal;
  • de veiller à ce que les nouvelles conventions relatives aux PAP’s qui seront soumis au conseil communal tiennent compte de cette interdiction;
  • de sensibiliser et conseiller la population pour aménager des jardins naturels riches en biodiversité aux abords de leurs lieux d’habitation.